Kiosque

Le Maroc, un « hub de commerce et d’industrie florissant » (journal)

L’offre économique du Maroc, qui l’érige en « hub de commerce et d’industrie florissant », a été qualifiée, dimanche, de « très attrayante » par le journal irlandais Sunday Business Post.

Le journal, qui consacre tout un dossier à la destination Maroc, écrit que « la situation géographique stratégique du Maroc, sa stabilité politique, sa sécurité, sa bonne gouvernance, ses infrastructures modernes, les liaisons aériennes directes avec Dublin et la nouvelle ambassade d’Irlande à Rabat rendent l’offre marocaine en matière d’affaires très attrayante ».

Relevant que le Royaume du Maroc est « un hub de commerce et d’industrie florissant, dont la situation géographique stratégique en fait la porte de l’Afrique et un lien stratégique entre deux continents », le journal indique que le Royaume est doté d’« infrastructures avancées et d’une main-d’œuvre hautement qualifiée ».

Avec une économie résiliente et une stabilité politique constante, le pays dispose d’un environnement propice aux affaires, poursuit le Sunday Business Post.

Le Maroc entretient depuis longtemps des relations solides avec l’Irlande et, pour cimenter cette amitié et continuer à œuvrer pour un avenir diplomatique et économique mutuellement enrichissant, l’ambassade d’Irlande au Maroc a été inaugurée en octobre dernier dans la capitale Rabat, ajoute la même source.

De plus, le Maroc se démarque notamment par la durabilité de son offre aux entreprises avec une production à faible émission de carbone, écrit l’hebdomadaire, notant que le Maroc a « clairement pris une longueur d’avance dans le domaine ».

En ce qui concerne les énergies renouvelables, le pays figure parmi les cinq premiers dans l’indice de performance en matière de changement climatique 2022 et vise à obtenir 52% de son électricité à partir de sources d’énergie renouvelables d’ici 2030 et, grâce à une vision ambitieuse, il se positionnera comme l’une des industries à faible émission de carbone les plus compétitives au monde, explique le journal.

Une vision résolument tournée vers l’avenir

Et d’ajouter qu’au cours des deux dernières décennies, SM le Roi Mohammed VI a veillé à la mise en place de nombreux grands projets, de l’énergie renouvelable à l’éducation, en passant par la culture et le sport, avec une vision résolument tournée vers l’avenir et des objectifs à long terme « impressionnants ».

« Le Souverain a contribué à façonner l’avenir du pays. Ainsi, un certain nombre de décisions pionnières ont été mises en œuvre, notamment un plan ambitieux de transition énergétique visant à faire du Maroc l’une des plateformes les moins émettrices de carbone au monde, le développement de zones industrielles de classe mondiale et une série d’incitations gouvernementales pour les investisseurs », souligne l’hebdomadaire.

Mais ce n’est pas tout, fait-il observer, car le Maroc a maintenant l’ambition de consolider et d’accélérer son développement grâce à une solide vision à long terme incarnée par son nouveau modèle de développement, une feuille de route pour le Maroc de 2035, basée sur un processus de co-développement innovant qui recueille et rassemble les contributions et les idées des citoyens.

A citer, sur le volet des infrastructures, le port Tanger Med, avec ses 184 connexions à 71 pays, la toute première liaison ferroviaire à grande vitesse en Afrique et le réseau autoroutier qui relie les principales villes marocaines et se connecte aux réseaux routiers du continent africain, de Tanger à Cape Town, indique la publication, rappelant que par voie aérienne, l’aéroport de Casablanca est une plaque tournante directement reliée à plus de 20 grands aéroports africains.

Par ailleurs, le journal souligne que le Maroc peut s’enorgueillir d’une main-d’œuvre hautement qualifiée, avec environ 152.000 diplômés par an, et d’un accès privilégié à plus d’un milliard de consommateurs, grâce aux accords de libre-échange, ce qui en fait la « porte de l’Afrique », tant sur le plan géographique qu’économique.

« Tous ces éléments ont permis au Maroc de s’imposer comme un acteur clé, à la fois sur le continent africain et sur la scène mondiale », ajoute l’hebdomadaire.

Une caravane d’affaires, se rend dans une oasis prometteuse 

Cité par la publication, l’ambassadeur du Maroc à Dublin, Lahcen Mahraoui, a assuré que « le moment n’a jamais été aussi propice pour les investisseurs irlandais de profiter d’excellentes opportunités et d’un accès facile à l’investissement en Afrique, dans un pays politiquement et économiquement stable, doté d’une vision prospective et durable ».

Invitant les hommes d’affaires irlandais à explorer les opportunités économiques offertes par le Royaume, M. Mahraoui a souligné que « les investisseurs irlandais feraient le bon choix de monter dans cette caravane d’affaires, car elle se rend dans une oasis d’affaires prometteuse ».

Selon le Sunday Business Post, les derniers chiffres font ressortir que les exportations irlandaises vers le Maroc ont augmenté de 31 % en 2019, « ce qui fait du pays l’un des partenaires commerciaux clés pour l’innovation et le commerce irlandais ». (Avec MAP)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page