Economie

Le gazoduc Nigeria-Maroc « ouvrirait une nouvelle perspective de développement »

La mise en œuvre du gazoduc Nigeria-Maroc, mis en avant dans le discours royal à l’occasion du 47e anniversaire de la Marche verte, ouvrirait « sans aucun doute une nouvelle perspective de développement », a affirmé Prince Ned Munir Nwoko, ancien sénateur de l’État du Delta (Nigeria) et avocat à la Cour suprême d’Angleterre et du Pays de Galles.

Le Nigeria et le Maroc, « en tant que deux nations africaines sœurs, ont tout à gagner de la coopération mutuelle, de la relance économique et du développement du capital humain », a déclaré M. Ned Munir Nwoko, soulignant que Sa Majesté le Roi Mohammed VI s’exprimait « avec une perspicacité généreuse et pénétrante sur les détails du projet de gazoduc », dans le discours prononcé dimanche dernier à l’occasion de la célébration du 47ème anniversaire de la glorieuse Marche verte.

« Avec la passion héroïque et la détermination de SM le Roi, et l’intégrité et le patriotisme du Président Muhammadu Buhari, je partage fermement l’optimisme que le projet de gazoduc Nigeria/Maroc améliorerait les conditions socio-économiques des citoyens des pays africains frères », a-t-il dit.

« La portée générale du projet est à la fois louable et admirable. Il est en effet salutaire que le Maroc est devenu, sous la conduite de SM le Roi Mohammed VI, l’épicentre de la renaissance africaine », a-t-il encore souligné, notant qu’en promouvant une économie relativement libérale, le Maroc est devenu un acteur dominant dans les activités africaines.

« Il est réconfortant que SM le Roi ait pris cette initiative au plus haut niveau, en collaboration avec Son Excellence, Muhammadu Buhari, Président de la République fédérale du Nigeria », a-t-il précisé.

« En tant que Nigérian et partie éprise par la croissance sociale et économique de mon pays et d’autres nations africaines, je suis profondément impressionné par les paroles profondes de SM le Roi sur les relations entre le Nigeria et le Maroc », a affirmé M. Ned Nwoko dans cette déclaration.

« Sur le front intérieur, le partenariat gazier entre le Nigeria et le Maroc est un grand pas audacieux dans la bonne direction », a-t-il estimé, relevant que le Nigeria, en tant que pays producteur de pétrole et de gaz, a beaucoup à gagner de cette initiative bilatérale.

L’augmentation de la production de pétrole et de gaz, la sécurité des pipelines et le déploiement de la technologie, sont autant d’avancées en faveur du Nigeria, a poursuivi M. Ned Nwoko, également Chancelier de l’Université des Sports du Nigeria.

« Compte tenu de l’augmentation constante de la population du Nigeria, du déficit des infrastructures sociales et de l’augmentation du coût de la vie, une initiative bilatérale judicieuse comme le gazoduc a tout le potentiel nécessaire pour renforcer l’économie du pays, augmenter ses revenus et le placer sur la voie de la viabilité économique, de la stabilité et de la prospérité », a-t-il expliqué.

D’autre part, il a salué « la noble vision de SM le Roi, dans la mise en œuvre d’un programme de développement intégré pour la nation du Maroc, impliquant un budget impressionnant de plus de 77 milliards de dirhams ».

Cette politique ambitieuse est évidemment structurée avec des objectifs de grande portée en matière de création d’emplois et de richesses, d’investissements, de production agricole, d’énergie solaire, d’infrastructures vitales, d’éducation et de tourisme, a-t-il affirmé, indiquant que « cette politique sera immensément bénéfique pour les citoyens du Maroc, insufflant un élan socio-économique sans précédent à la nation avec un impact positif au niveau de toute la région du Maghreb ».

Il a conclu que les programmes ingénieux énoncés par le Souverain représentent un pas de géant vers un Maroc, ancré dans le développement durable pour les générations actuelles et futures. (Avec MAP)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité