Kiosque

Un journal rd congolais au Complexe sportif Mohammed VI : « Une fierté pour le Maroc et l’Afrique »

Le journal rd congolais Le Quotidien s’est fait dernièrement l’écho de « l’impressionnant » Complexe sportif Mohammed VI qui constitue « une fierté pour le Maroc et l’Afrique ».

« L’impressionnant Complexe Mohamed VI, un investissement grandeur nature réalisé pour le regroupement de l’équipe du Maroc et d’autres clubs devant représenter la nation dans les différentes compétitions », écrit le journal, dans un article, signé Jean-Marie Nkambua, qui rend compte de la visite à ce complexe d’une délégation de journalistes venus de tous les pays d’Afrique et d’ailleurs, relevant que « ce complexe fait du Maroc une fierté et une référence en Afrique et dans le monde ».

C’est à « Rabat, la capitale politique où est construit un impressionnant Complexe Mohammed VI. Ici, les journalistes sont étonnés par les constructions y réalisées, mais aussi par la volonté du pouvoir marocain de mettre les équipes dans les meilleures conditions, afin de donner le meilleur d’elles-mêmes », souligne le journal, faisant remarquer qu’« au Maroc, les victoires ou performances ne sont pas fonction d’une génération spontanée ou des fétiches, mais d’un investissement en infrastructures de qualité et de la préparation intense ».

Ce complexe sportif, qui a été inauguré par SM le Roi Mohammed VI en décembre 2019, « est un véritable bijou », se félicite Le Quotidien, rapportant « que le complexe est doté d’infrastructures et d’équipements de pointe, conformes aux standards de la FIFA, qui en font l’un des plus importants du monde ».

Le complexe est un « véritable concentré d’expertise et de savoir-faire ; édifié sur un terrain de 29,3 ha, il est destiné à accueillir les équipes nationales en stages de préparation, ainsi que les équipes nationales étrangères qui désirent effectuer leurs stages de concentration au Maroc », poursuit la publication, estimant, par ailleurs, que « l’ouverture de cet édifice sportif aux équipes étrangères lui permettra également de s’ériger en levier de développement du tourisme national et de promouvoir le rayonnement international du Royaume ».

En guise de description du Complexe sportif Mohammed VI, le journal rd congolais indique qu’il « contient 4 hôtels pour l’hébergement des athlètes, 6 terrains, une salle football, un centre médical, une salle de sport, un restaurant, un auditorium. C’est dans l’auditorium où le sélectionneur donne la liste des joueurs. Elle a une capacité de 200 personnes pour les conférences de presse d’avant match ou d’autres cérémonies telles que la signature des protocoles, etc ».

Il comporte également « la résidence D pour les filles, pour leur donner la possibilité d’avoir une formation continue. Elle contient 45 chambres pour 60 filles… Ici, ce sont les meilleurs talents qui sont détectés pour intégrer les centres de formation » ainsi que la résidence C, qui « a 52 chambres et continent toutes les catégories…Il sied de souligner un des restaurants d’une capacité de 120 personnes, géré par une société de sous-traitance », de même qu’« un Centre médical ultra-moderne qui ressemble à une petite clinique. Il y a toutes les spécialités en lien avec la médecine Clinique ».

Le Quotidien souligne aussi que « ce Complexe abrite des résidences pour l’équipe nationale A (66 chambres et 4 suites), pour les équipes nationales U23 (3 blocs d’hébergement d’une capacité de 150 lits), U17 (45 chambres d’une capacité de 80 lits), et pour les gardiens de but (54 chambres d’une capacité globale de 98 lits) ».

« Il comporte aussi quatre terrains de football en gazon naturel, trois terrains de football en gazon synthétique, un terrain de football couvert, un terrain de football en hybride, une salle de réathlétisation pouvant accueillir des matches de futsal, une piscine olympique en plein air, deux courts de tennis et un terrain de beach soccer », ajoute le média.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité