Environnement

La Commission climat pour la région du Sahel, au Sommet de l’UA

La 2eme conférence des Chefs d’Etat et de gouvernement de la Commission climat pour la région du Sahel (CCRS) qui a clôturé vendredi soir ses travaux à Addis-Abeba, a recommandé à la Réunion du Comité des Chefs d’Etat et de gouvernement africains sur le changement climatique (CAHOSCC) et au 36ème Sommet de l’Union africaine la prise en compte de ses délibérations dans leurs Rapports respectifs.

La conférence qui a été marquée par le message de SM le Roi Mohammed VI, dont lecture a été donnée par le Chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, qui a représenté le Souverain, a adopté le protocole additionnel instituant la CCRS, la convention de création du Fonds Climat Sahel, les modalités de contributions des États définies pour le financement du fonctionnement du Secrétariat Exécutif de la CCRS et du Fonds Climat Sahel ainsi que pour la participation à la 1ère capitalisation dudit Fonds.

Les Chefs d’Etat et de gouvernement de la CCRS ont également procédé à la nomination du Coordonnateur du Cadre Transitoire Opérationnel de la Commission, M. Issifi Boureima, de nationalité nigérienne, au poste de Secrétaire Exécutif de la Commission pour une durée non renouvelable de trois ans, sans possibilité de candidature pour les prochaines mandatures et à la désignation des ambassadeurs de la CCRS pour le plaidoyer et la mobilisation des ressources pour le financement des actions programmées.

Il s’agit de M. Issoufou Mahamadou, ancien Président de la République du Niger, Premier Président de la CCRS, Mme Amina Mohamed, M. Tidjane Thiam, Ibrahim Hassane Mayaki, M. Mô Ibrahim, M. Aliko Dangote, M. Ibrahima Thiaw, M. Paul Kammogne Fokam et M. Mossadeck Bally.

La Conférence a aussi chargé M. Issoufou Mahamadou pour la mobilisation des personnalités nommées ambassadeurs de la CCRS et l’animation de ce panel à travers notamment, l’élaboration et la conduite d’une feuille de route incluant des actions en appui au plaidoyer pour la mobilisation des ressources, lit-on dans le communiqué final de cette conférence.

La Conférence a engagé le Secrétaire Exécutif sur la conduite des diligences relatives à la mise en place effective de l’équipe du Secrétariat Exécutif ainsi que le suivi de l’opérationnalisation du Fonds Climat Sahel en relation avec toutes parties prenantes, tout en prenant note de la proposition de la République Fédérale du Nigéria d’abriter le siège du Fonds Climat Sahel et sa disponibilité à offrir toutes commodités qui y sied. Elle a approuvé à cet égard que le siège du Fonds Climat Sahel soit établi au Nigéria.

La Conférence a engagé aussi le Secrétaire Exécutif à prendre les dispositions nécessaires, en rapport avec les pays sièges des organes opérationnels de la Commission qui sont respectivement la République du Niger pour le Secrétariat Exécutif et la République Fédérale du Nigéria pour le Fonds Climat Sahel, pour l’établissement des Accords des sièges.

Elle a également recommandé à la Commission de l’UA d’accompagner les organes opérationnels des trois Commissions Climat africaines à travers un appui à leur fonctionnement et la promotion d’une synergie d’actions entre ces Commissions et les autres institutions sous-régionales et régionales panafricaines.

La Conférence a encouragé la Banque africaine de Développement à renforcer son leadership en sa qualité de Chef de file des partenaires techniques et financiers de la CCRS à travers notamment un accompagnement soutenu à l’opérationnalisation du Secrétariat Exécutif et du Fonds Climat Sahel.

La Conférence a demandé aux Etats membres la prise des dispositions idoines pour la ratification du protocole additionnel à travers leur mécanisme spécifique et les exhorte à s’acquitter régulièrement de leur contribution à la 1ère capitalisation du Fonds Climat Sahel et au fonctionnement des organes opérationnels de la Commission.

La Conférence a félicité M. Mohamed Bazoum, Président de la République du Niger, Président de la Commission Climat pour la Région du Sahel pour les résultats significatifs engrangés sous son leadership dans le cadre de la conduite du processus de l’opérationnalisation de la Commission et rendu hommage à M. Issoufou Mahamadou pour son engagement exprimé à la faveur de la création des Commissions Climat africaines et au cours de l’enclenchement de l’opérationnalisation de la CCRS.

En prélude à cette Conférence organisée en marge du 36eme Sommet de l’UA, se sont tenues en octobre et novembre derniers, respectivement la 4ème et 5ème Réunion des ministres en charge de l’environnement précédée de la 6ème Réunion du Groupe de Travail Conjoint (GTC) des Experts des Etats membres de la Commission Climat pour la Région du Sahel, les 18 et 19 Octobre 2022 à Niamey au Niger, rappelle-t-on. (Avec MAP)

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité