Politique

La Ligue arabe souligne le rôle du Comité Al-Qods présidé par SM le Roi Mohammed VI dans la préservation d’Al-Qods

Le Conseil de la Ligue des États arabes au niveau des ministres des Affaires étrangères a souligné, à l’issue de sa réunion d’urgence, dimanche au Caire, le rôle joué par le Comité Al-Qods, présidé par SM le Roi Mohammed VI, et de l’Agence Bayt Mal Al Qods Acharif, le bras exécutif du Comité, dans la préservation du statut juridique d’Al-Qods et de son identité ainsi que dans le soutien de ses habitants.

Le Conseil a également souligné l’importance de protéger la Mosquée al-Aqsa dans son intégralité en tant que lieu pur de culte pour les musulmans uniquement conformément au droit international et aux résolutions de la légitimité internationale, et a rejeté et condamné toutes les violations commises par Israël, la force d’occupation, dans les lieux saints islamiques et chrétiens, en particulier les tentatives visant à modifier le statut historique et juridique de la Mosquée al-Aqsa, en la divisant temporellement et spatialement, en portant atteinte à la liberté de prière des musulmans, en les en expulsant et en sapant ses fondations par des excavations en dessous.

Le Conseil a appelé la communauté internationale et les instances internationales des droits de l’Homme à faire pression sur Israël, la force d’occupation, pour qu’il libère immédiatement tous les prisonniers et détenus, en particulier les anciens détenus, les patients, les enfants, les personnes âgées, les députés, les détenus administratifs et les corps des martyrs, qu’il mette fin à son occupation des terres de l’État de Palestine aux frontières du 4 juin 1967 avec Al-Qods-Est comme capitale, et qu’il mette terme à son agression contre le peuple palestinien et à toutes ses politiques et pratiques illégales, y compris l’annexion, les colonies, l’apartheid, le ciblage de civils, le déplacement forcé, l’arrestation arbitraire, la confiscation de biens, la démolition de maisons et d’infrastructures, la violation des principes sacrés, et a appelé également à la protection internationale du peuple palestinien.

Le Maroc était représenté à cette réunion par le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita.

La réunion a discuté de l’évolution de la situation dans les territoires palestiniens occupés, de la question du retour de la Syrie dans la Ligue arabe et de la situation au Soudan. (Avec MAP)

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité