Société

Le Maroc, un exemple de tolérance et de coexistence des religions, déclare la Présidente du Congrès espagnol des députés

Le Maroc est un exemple de tolérance et de coexistence entre les religions, a affirmé, mardi à Marrakech, la Présidente du Congrès des députés espagnol, Meritxell Batet.

Dans une déclaration à la MAP, en marge des travaux de la Conférence parlementaire sur le dialogue interconfessionnel, qui se poursuit jusqu’au 15 courant sous le Haut Patronage de SM le Roi Mohammed VI, Mme Batet a indiqué que la tenue de cette conférence à Marrakech « arbore une signification et une symbolique particulières ».

« Je pense que ce pays est précisément un exemple de la tolérance, de l’incorporation de la coexistence entre des religions distinctes », a-t-elle dit, faisant observer que le Royaume, un pays à majorité musulmane, comprend également une forte représentation juive, entre autres religions.

Revenant sur son intervention lors d’un panel de haut niveau, sous le thème « Travailler ensemble pour la promotion de l’État de droit : Bonnes pratiques et défis », Mme Batet a souligné que l’Etat de droit et les institutions démocratiques sont fondamentaux, particulièrement pour garantir les libertés religieuses, soutenant que le dialogue entre les politiques et les leaders religieux est, de ce fait, nécessaire.

« Il est également impératif d’avoir une complicité et une coopération entre les leaders politiques et religieux », a-t-elle poursuivi, estimant que ces derniers se doivent d’être « exemplaires » en matière de respect et de tolérance.

Organisé par l’UIP avec le Parlement du Maroc, en partenariat avec « Religions for Peace » et avec le soutien de l’Alliance des civilisations de l’ONU et de la Rabita Mohammadia des Ouléma, ce conclave connaît la participation de parlementaires, de chefs religieux, de représentants de la société civile qui engagent un dialogue constructif et échangent sur les meilleures pratiques pour résoudre les principaux problèmes entravant la coexistence durable.

Cette conférence internationale, initiée sous le thème « dialogue interconfessionnel : collaborer pour notre avenir commun », reflète les rôles importants et multiples joués par l’institution législative du Maroc, qui s’inspire de l’histoire millénaire du Royaume, riche en épisodes phares et exemples forts de tolérance religieuse et de coexistence.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité