Kiosque

Autodafé du Saint Coran en Suède : Des médias africains se font l’écho des décisions prises par le Maroc

Des médias africains se sont fait l’écho, jeudi, des décisions prises par le Royaume du Maroc après qu’un homme a brûlé devant une mosquée de Stockholm des pages d’un exemplaire du Saint Coran lors d’un rassemblement autorisé par les autorités suédoises.

Ainsi, l’agence officielle de presse sénégalaise (APS) rapporte que l’ambassadeur de SM le Roi auprès de la Suède a été rappelé, mercredi, en consultation au Royaume pour une durée indéterminée, après que le gouvernement suédois, ait autorisé, une fois de plus, une manifestation qui a eu lieu le même jour, et au cours de laquelle le Saint Coran a été brûlé devant une Mosquée à Stockholm.

Suite aux « Instructions de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Amir Al-Mouminine, que Dieu L’assiste, le Chargé d’Affaires du Royaume de Suède à Rabat a été convoqué, ce mercredi, au Ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger », ajoute l’APS, relayant un communiqué du Ministère des Affaires étrangères.

Pour sa part, l’agence ivoirienne de presse (AIP), reprenant ledit communiqué, indique qu’au cours de cette convocation, il a été signifié au diplomate suédois « la condamnation la plus vigoureuse par le Royaume du Maroc de cette offense et le rejet de cet acte inadmissible ».

Citant la même source, les journaux électroniques sénégalais « Senego.com » et « Reveildakar.info » font savoir également que « ce nouvel acte offensant et irresponsable fait fi des sentiments de plus d’un milliard de musulmans, en cette période sacrée du grand pèlerinage à la Mecque et de la fête bénie de Eid Al-Adha ».

« Quelles que soient les positions politiques ou les divergences qui puissent exister entre les pays, le Royaume considère inacceptable que la foi des musulmans soit ainsi bafouée. Pas plus que les principes de tolérance et les valeurs d’universalisme ne puissent être réduites à accommoder les vues de certains tout en témoignant si peu de considération pour les croyances de plus d’un milliard de musulmans », ajoutent les deux médias.

De son côté, le média nigérian « ait.live » souligne que l’ambassadeur de Sa Majesté le Roi auprès de la Suède a été rappelé en consultation après cet acte irresponsable, en citant le communiqué publié à ce sujet par le Ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger. (Avec MAP)

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité