Politique

Le règne de SM le Roi a consolidé la stabilité intérieure du Royaume et renforcé son influence régionale et internationale

Le président de la Fédération marocaine des Editeurs de Journaux (FMEJ), Noureddine Miftah, a affirmé dimanche que le Royaume du Maroc a connu sous le règne de SM le Roi Mohammed VI une consolidation de sa stabilité intérieure dans un environnement instable tout en renforçant son leadership sur les plans régional et international.

Dans un témoignage recueilli par la chaîne de télévision Medi 1 à l’occasion de la célébration du 23ème anniversaire de la fête du trône, il a expliqué que la stabilité du Royaume repose sur trois fondamentaux à savoir, en premier lieu, une forte réactivité sécuritaire face au terrorisme depuis les attentats du 16 mai 2003, saluée et reconnue à l’échelle internationale. À cela, il ajoute, en second lieu, la réponse appropriée au mouvement du « printemps arabe » qui a provoqué la chute de nombreux régimes mais qui a été marqué au Maroc par l’adoption d’une nouvelle constitution en 2011 et des élections transparentes exprimant la volonté populaire.

Et en troisième lieu, M. Miftah évoque la gestion couronnée de succès des répercussions de l’épidémie sans précédent du Covid-19 surtout sur le plan social avec des aides fournies aux populations précarisées lors du confinement, suivies et confortées après par le lancement d’un chantier d’envergure à savoir la généralisation de la couverture sociale, un des fondamentaux de la stabilité sociale.

Le président de la FMEJ souligne, par ailleurs, que les 23 années de règne de SM le Roi Mohammed VI ont conforté le leadership du Maroc sur les plans régional et international à la faveur de la bonne image du Royaume, son histoire séculaire et les décisions judicieuses prises, ce qui a pour beaucoup servi la cause nationale.

Il a indiqué, à ce propos, que le Maroc a multiplié les succès au profit de la question de l’intégrité territoriale dont principalement la reconnaissance américaine de la souveraineté du Maroc sur son Sahara, la nouvelle position espagnole ainsi que l’inauguration de nombreuses représentations diplomatiques à Laâyoune et Dakhla.

De même, il a mis en avant l’influence grandissante du Maroc sur le plan africain grâce aux multiples visites royales effectuées par le souverain dans les pays africains francophones et anglophones, couronnées par le retour du Maroc à l’Union africaine.

Par ailleurs, M. Miftah a fait état de l’existence de nombreux défis posés notamment dans les domaines de la santé, l’éducation et l’emploi, lesquels chantiers seront sans nul doute prioritaires et réalisables dans le cadre du Nouveau Modèle de Développement (NDM) lancé par SM le Roi Mohammed VI.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page