Environnement

Les énergies renouvelables, « seule voie crédible » pour éviter une catastrophe climatique

Le Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, a qualifié, samedi, les énergies renouvelables comme « la seule voie crédible » pour éviter une catastrophe climatique.

Dans un message vidéo adressé aux participants à une réunion de l’Agence internationale pour les énergies renouvelables (IRENA) à Abou Dhabi, M. Guterres a souligné que seules les énergies renouvelables « peuvent garantir notre avenir et aider la planète à éviter une catastrophe climatique ».

« Notre monde est toujours dépendant aux combustibles fossiles, l’objectif de 1,5 degré Celsius glissant rapidement hors de portée. Avec les politiques actuelles, nous nous dirigeons vers 2,8 degrés de réchauffement climatique d’ici la fin du siècle. Les conséquences seront dévastatrices », a-t-il averti, notant que les seules énergies renouvelables peuvent aussi combler le fossé de l’accès à l’énergie, stabiliser les prix et garantir la sécurité énergétique.

Il a également relevé à l’occasion de la 13è session de l’Assemblée de l’IRENA qui se déroule le 14 et le 15 janvier aux Emirats arabes unis, qu’aujourd’hui, leur part dans l’électricité mondiale est d’environ 30% et que cela doit doubler pour atteindre plus de 60% d’ici 2030 et 90% d’ici 2050.

Le haut responsable onusien a, dans ce cadre, mis l’accent sur l’importance de supprimer les obstacles à la propriété intellectuelle et traiter les principales technologies renouvelables, y compris le stockage de l’énergie, comme des biens publics mondiaux.

Il faut, selon lui, diversifier et accroître l’accès aux chaînes d’approvisionnement pour les matières premières et les composants des technologies des énergies renouvelables, sans dégrader l’environnement.

Pour le chef de l’ONU, les investissements publics et privés dans les énergies renouvelables devraient tripler pour atteindre au moins 4.000 milliards de dollars par an.

Dans un message similaire, le président de l’Assemblée générale des Nations Unies, Csaba Kőrösi, a souligné que « le succès de la protection du climat dépend de la transition vers une utilisation d’énergie sans carbone ».

« Du solaire au vent, en passant par les vagues et la géothermie, les sources d’énergie renouvelables sont disponibles pour tous les climats. Leur utilisation a un potentiel de renforcement de la souveraineté énergétique », a-t-il dit, ajoutant que le monde peut choisir de réduire sa dépendance aux combustibles fossiles – importés ou produits localement, et de passer à davantage de sources d’énergie qui ne perturberont pas les équilibres sensibles de la planète.

« Nous pouvons choisir de faire en sorte que la transition vers les énergies renouvelables soit équitable », a-t-il martelé. (Avec MAP)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page