Environnement

La crise du climat, une opportunité pour positionner le Maroc comme plateforme industrielle verte et compétitive (IFC)

La crise du climat présente une opportunité pour positionner le Maroc comme plateforme industrielle verte et compétitive connectée à l’Afrique, à l’Europe et aux Amériques, a affirmé le responsable régional en charge de l’investissement à la Société financière internationale (IFC), Thomas Pellerin.

« La crise du climat présente un défi à relever pour l’agriculture et l’industrie du Maroc mais également une opportunité pour positionner le pays comme plateforme industrielle verte et compétitive connectée à l’Afrique, à l’Europe et aux Amériques », a indiqué M. Pellerin dans une interview à la MAP.

« Force est de constater que le Maroc est déjà un champion de l’économie verte. Il peut, par ailleurs, être un champion du développement de la production circulaire », a-t-il soutenu, exprimant la disposition de l’IFC à soutenir ce développement grâce à ses capacités d’accompagnement technique et financier.

Évoquant les prochaines Assemblées annuelles du Groupe de la Banque Mondiale (BM), dont IFC est membre, et du Fonds monétaire international (FMI), prévues octobre prochain à Marrakech, M. Pellerin a souligné que cet événement, le premier en Afrique depuis plus d’un demi-siècle, sera l’occasion de mettre le changement climatique, un enjeu phare pour le Maroc et le continent, au centre des discussions.

« C’est là une occasion unique pour IFC de mettre en lumière les succès du développement du secteur privé au Maroc et à travers l’Afrique, ainsi que les domaines potentiels de développement, comme la circularité dans l’industrie du textile, pour atteindre ses objectifs de décarbonisation », a-t-il dit.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité