Politique

Maroc : la coopération parlementaire pour défendre les questions stratégiques du Royaume

La Chambre des conseillers est déterminée à poursuivre le renforcement de la coopération parlementaire au niveau des différentes régions géopolitiques en vue de défendre les questions stratégiques du Maroc, à leur tête la première question nationale, a souligné son président, Enaam Mayara.

S’exprimant, mardi à Rabat, lors de la clôture de la deuxième session de l’année législative 2022-2023, M. Mayara a indiqué que la Chambre a participé, dans le cadre de la diplomatie parlementaire, aux activités de diverses organisations parlementaires régionales, continentales et internationales, citant, à ce propos, sa participation en tant que président de l’Association des Sénats, Shouras et Conseils équivalents d’Afrique et du monde arabe (ASSECAA) aux travaux de la 10è réunion consultative de cette instance qui s’est tenue dans le Royaume d’Eswatini.

Il a rappelé, à cet égard, avoir eu, en marge de cette réunion, des entretiens avec des responsables parlementaires et gouvernementaux d’Eswatini, ajoutant que lors de cette visite, il a été procédé, aux côtés du président du Sénat de ce pays, à la signature d’un mémorandum d’entente. Cet événement était l’occasion, selon M. Mayara, de tenir des réunions de coordination avec plusieurs présidents de sénats.

Il a également rappelé la participation à la deuxième session ordinaire de la sixième législature du Parlement panafricain (PAP) qui s’est tenue à Midrand, en Afrique du Sud, notant que des entretiens ont eu lieu avec des personnalités gouvernementales et parlementaires avec à leur tête le président de l’Union des Comores, président en exercice de l’Union africaine.

Evoquant l’inauguration de l’extension de l’espace de la Bibliothèque Roi Mohammed VI au siège du Parlement d’Amérique latine et des Caraïbes (Parlatino) à Panama-City, M. Mayara a salué un événement de grande envergure, qui a eu lieu en présence de la Première dame du Panama et d’un nombre important de parlementaires, d’ambassadeurs, de ministres, d’académiciens et de journalistes.

Il a, de même, indiqué que la participation de la Chambre des conseillers au 3è sommet du Forum parlementaire afro-latino-américain « AFROLAC » fut l’occasion de s’entretenir avec la ministre panaméenne des Affaires étrangères, ajoutant que cette participation a été couronnée par une allocution prononcée devant l’Assemblée générale du Parlatino. M. Mayara a également pris part en sa qualité de président de l’Assemblée parlementaire de la Méditerranée (APM) aux travaux de la 49è réunion du Bureau de cette instance tenue à Rome en juin dernier.

Il a, par ailleurs, indiqué que les instances permanentes et les délégations de la Chambre des conseillers ont participé, au cours de cette session, aux travaux de toutes les commissions relevant de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie (APF), l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe, l’Assemblée parlementaire de l’Union pour la Méditerranée (AP-UpM) et l’ASSECAA.

Concernant les événements régionaux et internationaux, le président de la Chambre des conseillers a rappelé que le parlement marocain et l’Union interparlementaire (UIP) ont organisé, en juin dernier à Marrakech, la Conférence parlementaire sur le dialogue interconfessionnel sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI. Ce conclave a été marqué par un message royal qui renseigne sur les valeurs de tolérance qui distinguent le Maroc, terre de coexistence et du vivre-ensemble.

Sur le plan bilatéral, M. Mayara a rappelé des entretiens avec des personnalités gouvernementales et diplomatiques, des présidents de parlements, outre des institutions et organisations internationales.

Il a, de même, précisé que dans le cadre de la mise en œuvre de la convention de partenariat entre le parlement marocain et le ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, représenté par son Académie diplomatique, l’institution législative nationale a organisé quatre conférences en mai et juin dernier sur « la politique étrangère du Royaume du Maroc ».

S’agissant de la contribution au dialogue sociétal, la Chambre des conseillers a organisé, lundi, la séance inaugurale du Forum parlementaire des chambres professionnelles sous le thème « Les chambres professionnelles et les enjeux de la promotion de l’investissement », a relevé M. Mayara, saluant les efforts d’organisation déployés par les groupes parlementaires et les commissions permanentes et thématiques.

Par ailleurs, le président de la Chambre des conseillers est revenu sur la célébration de la Fête du Trône comme étape pour passer en revue les réalisations engrangées par le Maroc sous la sage conduite de Sa Majesté le Roi Mohammed VI. Il a, dans ce sens, mis en avant la dynamique de soutien international croissant aux droits légitimes et historiques du Royaume sur ses provinces du Sud, notant que c’est dans ce contexte que s’inscrit la décision israélienne de reconnaître la souveraineté du Maroc sur son Sahara que le Souverain a considérée comme « juste et clairvoyante ».

Et de conclure que ces réalisations battent en brèche les allégations fallacieuses et mensongères véhiculées autour du conflit artificiel autour du Sahara marocain. (Avec MAP)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité