Politique

Le Maroc réitère à Paris son appel à un cessez-le-feu immédiat à Gaza

Le Royaume du Maroc a réitéré, jeudi à Paris, son appel à un cessez-le-feu immédiat à Gaza.

« Attaché à l’importance de parvenir à la paix, à la stabilité, au bien-être et à la prospérité de tous les peuples de la région, le Royaume du Maroc réitère son adhésion, en coordination avec tous les partenaires, à une mobilisation internationale en vue d’un arrêt, dans les plus brefs délais, des hostilités à Gaza », a souligné l’ambassadeur, directeur général au ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Fouad Yazourh, cité par l’agence MAP.

Dans une allocution au nom du Maroc lors de la Conférence humanitaire internationale pour la population civile de Gaza, tenue à l’Elysée, M. Yazourh a réaffirmé, également, le rejet par le Royaume de toute forme de violence à l’égard des civils, insistant sur la nécessité de protéger ces derniers et de lancer une action collective pour mettre fin à la situation tragique et extrêmement dangereuse à Gaza, qui n’est plus acceptable sur le plan juridique et humanitaire.

Dans le même sillage, le diplomate marocain a réitéré devant les participants à cette conférence la position ferme du Royaume du Maroc, exprimée par Sa Majesté le Roi Mohammed VI à l’occasion de la Fête du Trône le 29 juillet 2023, concernant la justesse de la cause palestinienne et les droits légitimes du peuple palestinien d’établir son État indépendant dans les frontières du 4 juin 1967, ayant pour capitale Jérusalem-Est, vivant côte à côte avec Israël, dans la paix et la sécurité.

La situation dangereuse que traverse la région du Moyen-Orient est due à la persistance de la question palestinienne sans solution depuis des décennies, a indiqué le diplomate marocain, relevant que la création d’un État palestinien indépendant avec Jérusalem-Est pour capitale, vivant côte à côte avec Israël et sur la base de la solution à deux États, est à même de sortir la région de la logique du conflit et de la spirale de la violence vers la logique de la coexistence, la sécurité, la paix et la prospérité.

Afin d’atteindre cet objectif, la communauté internationale est appelée à œuvrer, sans tarder, en vue de trouver un horizon politique favorisant les chances de parvenir à une paix juste et globale et d’assurer la sécurité et la stabilité pour tous les peuples de la région, a souligné M. Yazourh.

Sur le volet des aides humanitaires au peuple palestinien, M. Yazourh a souligné que dans le cadre du ferme engagement de Sa Majesté le Roi, Président du Comité Al-Qods, en faveur de la cause palestinienne, le Souverain a donné, le 23 octobre, ses Hautes Instructions pour l’envoi d’une aide humanitaire d’urgence aux populations palestiniennes, comprenant des quantités importantes de denrées alimentaires, de produits médicaux et d’eau, précisant que cette aide humanitaire a été acheminée vers la bande de Gaza via le passage frontalier de Rafah.

Toujours dans le cadre des mêmes Instructions Royales, il a été procédé, jeudi dernier à l’hôpital de l’association du Croissant Rouge Palestinien à Al-Qods, à la distribution d’importantes quantités d’aides alimentaires et de produits médicaux.

Organisée à l’initiative du président français Emmanuel Macron, la Conférence humanitaire internationale pour la population civile de Gaza a réuni les principaux acteurs impliqués dans la réponse humanitaire à Gaza. Elle vise à apporter une réponse de la communauté internationale aux besoins et à la protection de la population civile palestinienne dans la bande de Gaza et à fédérer les soutiens internationaux sur la base des besoins identifiés par les Nations unies et notamment l’UNRWA.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité