Kiosque

Nouveau numéro de la revue +Échos du Comité Al-Qods+

L’Agence Bayt Mal Al-Qods Acharif vient de publier le 21ème numéro de sa revue +Échos du Comité Al-Qods+, avec un focus sur le message adressé par SM le Roi Mohammed VI, président du Comité Al-Qods, à M. Cheikh Niang, président du Comité des Nations Unies pour l’exercice des droits inaliénables du peuple palestinien, le 29 novembre 2021.

Ce numéro met également en évidence la reconnaissance arabe, islamique et internationale des efforts de Sa Majesté le Roi à la tête du Comité Al Qods, pour protéger la ville sainte et préserver son identité historique séculaire.

Il propose aussi un dossier sur la contribution de l’élite artistique marocaine, à travers le Syndicat marocain des artistes plasticiens professionnels, à une vente aux enchères d’œuvres plastiques, organisée le 29 novembre dernier à l’occasion de la Journée internationale de solidarité avec le peuple palestinien, et qui a suscité un intérêt particulier de la part des personnes intéressées.

Cette revue périodique revient, en outre, sur les activités et programmes de l’Agence, dans le cadre des prérogatives qui lui sont dévolues, en réservant une partie aux contenus les plus importants du rapport annuel de l’Agence, publié fin 2021.

Dans un éditorial intitulé : « Les significations de la solidarité avec Al-Qods et sa population », la publication souligne que les Marocains ont été profondément affligés suite à l’incident tragique ayant coûté la vie à l’enfant Rayan Aourram dans le village d’Ighrane, (province de Chefchaouen), ce qui a démontré au monde entier l’authenticité de la Nation marocaine, dont les différentes composantes ont toujours fait preuve de cohésion contre l’adversité, de solidarité face au besoin et d’unité contre la division, dans un authentique exemple de sacrifice et d’altruisme.

La solidarité entre les Marocains n’a d’égal que leur solidarité avec leurs frères à Al-Qods et en Palestine, eux qui se sont rendus dans cette terre bénie et s’y sont installés depuis plus de mille ans, comme en témoignent les monuments, les témoignages transmis et les souvenirs d’un passé lointain et d’un présent glorieux pour cette nation profondément enracinée dans l’histoire, relève l’éditorial.

Pour cette raison, ajoute-on, l’Agence encourage les étudiants à entreprendre des recherches qui mettent en valeur cette présence marocaine et arabo-islamique à Al-Qods, de la même manière qu’elle alloue des bourses aux travaux de renouveau et d’innovation, et incite les étudiants en médecine, ingénierie, sciences et technologie à aller jusqu’au bout de leurs études, pour renforcer la cohésion sociale et accompagner les évolutions démographiques, épidémiologiques et climatiques que connaît le monde.

L’Agence s’attache à soutenir les établissements de formation dans les métiers et les compétences requises, et à adapter la formation au marché du travail dans divers domaines, afin de contribuer, dans la mesure du possible, à réduire le fléau du chômage qui touche désormais la main-d’œuvre à Al-Qods, en particulier dans l’ère post-covid.

Selon l’éditorial, Al-Qods, avec sa centralité religieuse et sa symbolique civilisationnelle, demeure une source d’inspiration et de réflexion pour tout un chacun qui veut contribuer à la prospérité et à la stabilité de la ville Sainte, ce qui réunira les conditions nécessaires pour la paix, qu’incarne la symbolique de la ville de par son emplacement, son histoire et ses monuments, ses ruelles, son architecture et ses édifices, ainsi que le mode de vie de ses habitants.

Il est donc nécessaire, poursuit-on, de fédérer les efforts pour atteindre ce noble objectif, en soutenant cette démarche constructive portée et défendue avec acharnement par les bonnes volontés afin de surmonter l’état de fracture et d’hésitation, et à leur tête les efforts du Comité Al-Qods, que préside Sa Majesté le Roi Mohammed VI.

« Nous, au sein de l’Agence Bayt Mal Al-Qods Acharif, demeureront des témoins » des efforts constants déployés par le Royaume du Maroc, Roi, gouvernement et peuple, pour soutenir les frères à Al-Qods et en Palestine, dans les moments difficiles comme en période de prospérité, conclut l’éditorial. (Avec MAP)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page